Rechercher dans ce blog

vendredi 8 décembre 2017

POURQUOI LE PÈRE DU TRICASTIN ?

Il est, pour nous, le père mais surtout  "l'inventeur" du TRICASTIN, inventeur au sens de celui qui découvre ou met à jour un site archéologique ou une grotte, et non celui qui trouve quelque chose qui n'existait pas. Par ses recherches et son obstination, il a imposé le nom de cette région, une région qu'il nommait Tricastin à Paris et que personne n'était capable de situer géographiquement. Revenu vivre à Pierrelatte, il n'aura de cesse avec ses amis à partir de 1925 de faire connaître et reconnaître le Tricastin comme un pays à part, entre Dauphiné et Provence, avec ses propres traditions, ses légendes, sa gastronomie, son vocabulaire, son histoire.
L'association "Les amis du Tricastin" qu'il anime à partir de cette date, se fixe comme buts, après avoir déterminé et imposé les limites géographiques, historiques et humaines du "pais", de recueillir les documents, monographies, études sur le Tricastin, de faire découvrir ses monuments, ses paysages, ses productions agricoles et industrielles, d'encourager les écrivains et poètes locaux, d'organiser des visites, des débats, des expositions, du théâtre afin de faire exister et d'animer la région. La devise de l'association est : "Connais ton pays... et le fais connaître". Dans la revue de l'association "Le Tricastin", avec ses amis Alexandre Chevalier, André Jullien, Marius Gilles, Léon de la Vence, Anfos Martin, Jean des Estubie, pour ne citer que ceux dont la plume revient le plus souvent, ils vont publier treize ans durant des centaines de renseignements, témoignages, études historiques, archéologiques, touristiques, des contes, des ballades sur le Tricastin. Dès le départ, plus de trois cents personnes font partie de l'association et cette ténacité à faire reconnaître leur pays sera récompensée de son vivant, ce qui sera pour lui, à n'en pas douter, une grande joie mêlée de fierté. Rodolphe Bringer a voulu laisser à son pays, à sa petite Patrie "Le Tricastin", une géographie, "les ballades en Tricastin", une histoire, "les contes et légendes du Tricastin" et une gastronomie propre "les bons vieux plats du Tricastin" ainsi que l’éloge de ses produits phares que sont  la Truffe Tricastine et Les Vins de Donzère.


Nous expliquerons plus tard en quoi Rodolphe Bringer fut un  découvreur, un inventeur, le Père du Tricastin !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire